Jean-Bernard, 59 ans, agriculteur en Vendée

A la veille d’échéances présidentielles et législatives qui s’annoncent historiques, Novo Ideo prend le pouls du pays. A travers sa série des « Chroniques en France », notre think tank part dans tout l’hexagone recueillir les attentes fondamentales de concitoyen/nes. Entre difficultés quotidiennes et ressorts pour l’avenir : qu’espèrent aujourd’hui les Français de leurs politiques publiques ? Quelles sont leurs « doléances », comme on le demande à chaque grande étape de refondation de la Nation ? Novo Ideo a posé quatre questions à des citoyen/nes de toutes conditions. Ce sont eux qui répondent en formulant les changements nécessaires.

  1. Qu’est ce qui est le plus difficile ou pénible dans votre métier ou votre vie aujourd’hui ? (conditions de travail quotidiennes ou conditions de vie…)
  2. Si vous aviez un candidat à la présidentielle en face de vous, et que vous aviez la possibilité de lui demander de réaliser un seul changement, ce serait lequel ?
  3. Si vous aviez également la possibilité de lui demander de ne pas (trop) toucher quelque chose qui a une importance pour vous, pour aujourd’hui ou pour demain, ce serait quoi ?
  4. Enfin, l’élément le plus important que vous prendrez le plus en considération avant d’aller voter ?

MA BIO

Jean-Bernard, 59 ans, La Roche sur Yon

Agriculteur depuis 39 ans

Après un brevet technicien agricole, Jean-Bernard a fait son service militaire puis s’est installé avec ses parents pendant neuf ans. Il a ensuite repris la ferme qu’ils louent avec son épouse, à quelques kilomètres de La Roche sur Yon, préfecture de la Vendée. Depuis 2011, ils font de l’agriculture biologique et, depuis 2013, se sont lancés dans l’activité meunière (culture et vente de sarrasin, millet, épeautre, seigle). Jean-Bernard est père de trois enfants. Un de ses fils est associé et travaille avec le couple, ce qui allège son temps de travail. Ses horaires varient selon le quotidien avec la météo, “sauf durant les périodes de semis et de récolte”. Tout comme ses revenus car avec les avantages, cela lui fait “un peu plus”. Il gère également avec sa femme des chambres d’hôtes depuis des années.

Temps de travail : 46 heures par semaine

Revenu : 1600 euros nets mensuels

« Rapporter un peu d’équité entre les gens »

Jean-Bernard59 ans, agriculteur

Portrait, photo et montage sonore : Christophe-Cecil Garnier

Sur une idée de Jean-Marc Pasquet avec Benjamin Bibas