Miguel, ancien SDF en service civique

A la veille d’échéances présidentielles et législatives qui s’annoncent historiques, Novo Ideo prend le pouls du pays. A travers sa série des « Chroniques en France », notre think tank part dans tout l’hexagone recueillir les attentes fondamentales de concitoyen/nes. Entre difficultés quotidiennes et ressorts pour l’avenir : qu’espèrent aujourd’hui les Français de leurs politiques publiques ? Quelles sont leurs « doléances », comme on le demande à chaque grande étape de refondation de la Nation ? Novo Ideo a posé quatre questions à des citoyen/nes de toutes conditions. Ce sont eux qui répondent en formulant les changements nécessaires.

  1. Qu’est ce qui est le plus difficile ou pénible dans votre métier ou votre vie aujourd’hui ? (conditions de travail quotidiennes ou conditions de vie…)
  2. Si vous aviez un candidat à la présidentielle en face de vous, et que vous aviez la possibilité de lui demander de réaliser un seul changement, ce serait lequel ?
  3. Si vous aviez également la possibilité de lui demander de ne pas (trop) toucher quelque chose qui a une importance pour vous, pour aujourd’hui ou pour demain, ce serait quoi ?
  4. Enfin, l’élément le plus important que vous prendrez le plus en considération avant d’aller voter ?

MA BIO

MIGUEL, 21 ans

Anciennement SDF, démarre un service civique

Miguel est titulaire d’un CAP restauration.

Il commence à travailler pour le Paradis Latin pendant 2 ans et demi, comme serveur, en extras réguliers. Il loge alors chez sa mère. Puis les extras s’espacent de plus en plus et les possibilités d’avoir un accès à un logement s’éloignent.

Il devient ensuite serveur dans des restaurants parisiens et ne compte pas ses heures. Elles ne sont pas toutes payées. Il est contraint de quitter le logement familial sans avoir la possibilité de louer. La « galère » commence : les nuits dehors, dans les parcs, sur les bouches d’aération. Les verbalisations s’accumulent dans les transports. Les nuits sont courtes et les journées longues après le passage obligé aux bains douches.

Puis, la rue et la manche. Il croise alors vers le square Gardette (Paris 11e) un bénévole du Carillon, une association d’insertion qui lui propose un contrat en service civique de 6 mois. De quoi se retaper un peu, un nouveau départ.

Temps de travail : 35 heures

Revenu : 521 euros nets mensuels

« Elargir le socle social, faciliter l’accès au logement »

MiguelEn service civique après une période sans domicile fixe

Portrait & photo : Nathalie Tiennot, montage : Nathalie Tiennot

Sur une idée de Jean-Marc Pasquet avec Benjamin Bibas