Rudy, 23 ans, chômeur

Rudy, 23 ans, au chômage

A la veille d’échéances présidentielles et législatives qui s’annoncent historiques, Novo Ideo prend le pouls du pays. A travers sa série des « Chroniques en France », notre think tank part dans tout l’hexagone recueillir les attentes fondamentales de concitoyen/nes. Entre difficultés quotidiennes et ressorts pour l’avenir : qu’espèrent aujourd’hui les Français de leurs politiques publiques ? Quelles sont leurs « doléances », comme on le demande à chaque grande étape de refondation de la Nation ? Novo Ideo a posé quatre questions à des citoyen/nes de toutes conditions. Ce sont eux qui répondent en formulant les changements nécessaires.

  1. Qu’est ce qui est le plus difficile ou pénible dans votre métier ou votre vie aujourd’hui ? (conditions de travail quotidiennes ou conditions de vie…)
  2. Si vous aviez un candidat à la présidentielle en face de vous, et que vous aviez la possibilité de lui demander de réaliser un seul changement, ce serait lequel ?
  3. Si vous aviez également la possibilité de lui demander de ne pas (trop) toucher quelque chose qui a une importance pour vous, pour aujourd’hui ou pour demain, ce serait quoi ?
  4. Enfin, l’élément le plus important que vous prendrez le plus en considération avant d’aller voter ?

MA BIO

RUDY, 23 ans

Au chômage, a quitté les études depuis 3 ans

Rudy fait une première année de BTS comptabilité en alternance chez Axians A2i, un entrepreneur spécialisé dans les télécommunications à Nanterre (92). Il arrête avant la fin en mai car cette orientation, qu’il a choisie sans entrain après des études en STG au lycée, ne lui convient pas du tout. II se rend compte trop tard qu’il aurait pu demander des indemnités de chômage. Il vit depuis chez ses parents mais il compte faire un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS). Il avait déjà tenté l’année dernière mais n’avait pas réussi à trouver une alternance « car les entreprises du secteur ne recrutent pas ». Cette fois, il s’est accordé avec la mission locale de sa ville du Val-d’Oise pour être embauché s’il obtient son BAFA avant. De quoi s’orienter vers cette solution que l’Éducation Nationale ne lui avait pas trouvée, à l’époque.

Temps de travail : 0 heures

Revenu : 0 euros nets mensuels

Rudy, 23 ans, chômeur« Améliorer le système d’orientation pour les jeunes »

Rudy23 ans, au chômage

Portrait, photo et montage sonore : Christophe-Cecil Garnier

Sur une idée de Jean-Marc Pasquet avec Benjamin Bibas