Un projet complexe fondé sur le triptyque culture-recherche-activité

Un lieu « ouvert »

. Il sera construit sous maîtrise d’ouvrage d’Etat, avec l’appui opérationnel du Louvre, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP).

Néanmoins, par sa taille et sa complexité, ce projet comprend plusieurs sous-projets qui font appel à l’implication de la CACP. Le pôle de médiation, dont la maîtrise d’ouvrage sera assurée par les collectivités territoriales, comprendra ainsi un centre de convention et un lieu d’exposition pour la mise en valeur des métiers de la conservation et de la restauration des ?uvres, en prenant appui notamment sur les techniques du numérique. Le coût estimatif en est de 30 M?, dont 10 M? seront apportés par la Région et 10 M? par le Conseil général du Val d’Oise.

De nombreuses collaborations entre les laboratoires du C2RMF, du LRMH, du CRCC, ceux de l’Université de Cergy-Pontoise et les écoles d’ingénieurs et l’ESSEC, sont à créer dans trois domaine majeurs : le pôle matériaux, le pôle numérique et le « management culturel » avec la création d’une chaire par l’ESSEC. Les laboratoires de Cergy-Pontoise offrent un potentiel de recherche et de formation à partir desquels le projet de recherche scientifique du CNC2RP devrait s’élaborer. Le site pourrait également accueillir les formations à la restauration de l’Institut national du patrimoine. Ces implantations se feraient alors sur la base d’un projet universitaire en lien avec les formations de l’Université de Cergy-Pontoise et avec le potentiel offert par le CNC2RP (?uvres, ateliers de restauration, laboratoires de recherche).

Parallèlement à l’implantation du Centre, la CACP propose également d’aménager un parc d’activités sur des terrains situés au Sud du site de Neuville, afin d’accueillir les entreprises fournisseurs et prestataires du Centre, ainsi qu’une cité des métiers d’art. L’implantation du CNC2RP nécessite bien évidemment que la CACP intervienne en tant qu’aménageur pour apporter les réseaux et équipements nécessaires. Le Centre devra ainsi s’intégrer dans un schéma global d’aménagement de Neuville revisité pour la cause.

Les chroniques culturelles de Nicolas Defaud sont issues de Terrains de culture, le blog des élèves administrateurs territoriaux.